English Offert par royaldecorations.fr - Le spécialiste de la commode Louis xv, bureau Louis xv, fauteui baroque, lampes Tiffany et des statues en bronze españolOffert par royaldecorations.fr - Le spécialiste de la commode Louis xv, bureau Louis xv, fauteui baroque, lampes Tiffany et des statues en bronze ItalianoOffert par royaldecorations.fr - Le spécialiste de la commode Louis xv, bureau Louis xv, fauteui baroque, lampes Tiffany et des statues en bronze deutschOffert par royaldecorations.fr - Le spécialiste de la commode Louis xv, bureau Louis xv, fauteui baroque, lampes Tiffany et des statues en bronze ???????Offert par royaldecorations.fr - Le spécialiste de la commode Louis xv, bureau Louis xv, fauteui baroque, lampes Tiffany et des statues en bronze

 
 
 
 
Nos réalisations
Education à la Paix & la Tolérance

Conformément à sa mission, MISSEH s’engage à promouvoir une culture d’écoute et de tolérance  au sein de la communauté haïtienne. Elle incite et contribue à l’engagement citoyen pour le renforcement  de  la solidarité sociale entre tous les citoyens d’Haïti et fait une promotion considérable en faveur de l’équité de genre. En ce sens, MISSEH combat la violence basée sur le genre, appuie le respect des droits des femmes et aide à protéger les droits des enfants.


La  MISSEH, comme  membre d’ACTAlliance et de la Plateforme interreligieux « Religions pour la paix », joue un rôle significatif et reconnu dans le renforcement des liens entre les organisations basées sur la foi et les organisations de la société civile en Haïti. Elle apporte une contribution effective dans la facilitation des relations entre les acteurs politiques en Haïti.
C’est en lien avec sa vision de contribuer à l’édification d’une culture de tolérance, de paix, et de prévention de conflit que depuis 2008, MISSEH initie un processus d’éducation  à la tolérance et à la paix adressé aux jeunes et enfants des quartiers défavorisés de Port-au -Prince et des zones rurales et semi urbaines proches de la frontière haitiano dominicaine.  Durant les six années de fonctionnement de ce projet, la MISSEH a contribué à améliorer le climat de vie collective dans les communautés où elle travaille en sensibilisant, motivant et formant les équipes pédagogiques et administratifs des écoles, en mettant en interactions des jeunes des communautés dans le cadre des activités sportives et culturelles.


De 2008 à nos jours, plus de 15,926 élèves des écoles des zones ciblées par le projet : Port-au-Prince (Martissant, Bel Air, Portail Léogane), Cité Soleil (Drouillard et La Saline), Pétion Ville (section communale de Duvet) et Ganthier (Fonds Parisien et Balan) ont été formés directement dans les salles de classe sur « la paix, la non-violence, la tolérance, la réconciliation et les premiers soins »


Plus de 35,500 jeunes ont été touchés à travers des activités sportives et culturelles. Ce sont des jeunes qui ne participaient pas directement dans l’enseignement donné en salle de classe. Ce groupe comprenait des élèves des écoles ciblées qui ont été dans les classes supérieures à la 9ème année fondamentale, des jeunes habitant dans les zones avoisinantes et dont certains n’ont pas eu accès à l’éducation.

 

 

Equité de genre et droits des femmes

Les Eglises sont reconnues pour leur attitude conservatrice vis-à-vis des rôles traditionnels des femmes. Même si depuis le premier siècle, l’apôtre Paul écrit « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ (Galates 3:28), la mentalité des leaders d’églises vis à vis du rôle de la femme dépasse peu celle de la période lévitique. C’est pour attirer l’attention du leadership protestant d’Haïti sur la nécessité de promouvoir l’émancipation et la participation des femmes protestantes dans la construction d’une société haïtienne plus juste et plus équitable que MISSEH lance en 2008 le programme Equité de Genre et Droits des Femmes.

De 2008 à 2014, plus de 11,000 hommes et femmes ont été formés pour défendre leurs droits et résister aux VBG. Jusqu’ en 2011 on n’avait que des monitrices qui assuraient la formation en équité de genre et droits des femmes. Mais à partir de 2012 on compte plus d’une centaine de moniteurs et monitrices 50% hommes 50% femmes engagés dans la  sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Deux lieux d’écoute pour recevoir les plaintes des victimes de VBG ont été installés dans deux églises situées à proximité de ces quartiers et le projet compte les renforcer durant l’année 2014.

Livelihood

En appui aux victimes des cyclones Isaac/Sandy, différentes activités ont été réalisées par MISSEH en vue de rétablir le pouvoir d’achat des familles de Balan, 2ème section communale de Ganthier,  affectées par le passage des cyclones et renforcer leurs moyens d’existence par des activités à haute intensité de main d’œuvre génératrices de revenus, du type « cash for work », l’accès aux semences et aux petits bétails.

Livelihood livelihood 2


839 cheffes de ménages ont reçu des kits alimentaires et des kit d’hygiène

300 chefs-fes familles ont reçu des semences, des boutures de patate ti saven et des semences maraichères
65,000 drageons de banane ont été distribués à 1,200 chefs-fes familles
51,000 boutures de manioc ont été distribuées à 220 chefs-fes familles
300 chèvres de race locale ont été distribuées à 300 cheffes de familles

500 ménages ont participé à des activités du type <<Cash for Work>> visant au curage de 6,852 mètres linéaires de canaux d’irrigation.

Deux (2) maisonnettes contenant chacune deux chambres à coucher, un salon et salle à manger, une cuisine, une galerie ont été construites au profit de deux cheffes de familles vivant dans une extrême vulnérabilité après  le passage des cyclones, Josette BAZIN  (50 ans) et  Micheleine ATILUS (38 ans)

 

Mise en place d’un Centre de Démonstration des Techniques Agricoles

Pour une meilleure vulgarisation des techniques diffusées dans le cadre de ses activités, la MISSEH a mis en place au niveau de Balan un Centre de Démonstration des Techniques Agricoles (CDTA).


Le CDTA constitue une école de terrain pour les bénéficiaires et facilite le processus de transfert de technologie vers les communautés,  les séances de formation technique sont réalisées au niveau du centre, des parcelles de démonstration sont établies et répliquées par les planteurs au niveau de leur parcelle.

Production de Poissons


Les techniques de construction de bassin poisson et de production ont été enseignées par MISSEH à différents producteurs de Balan

Le bassin de poisson familial a pour but de combattre la malnutrition chronique qui touche près d’un quart des enfants de Balan en fournissant, en grande quantité et à prix modique, une source de protéines de qualité et renforcer le pourvoir économique des cheffes de ménage bénéficiaires

Autonomisation des femmes vulnérables

Des données en provenance de l’Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI) indiquent que les femmes haïtiennes - bien qu’elles contribuent à l’économie du pays dans l’ordre de 70% principalement dans le secteur dit informel ne bénéficient que 38% des biens générés. Des éléments liés aussi bien à la réalité socio-économique et politique de ce pays qu’à des éléments culturels expliquent l’accès limité des femmes aux facteurs de la production et la capacité limitée de pouvoir contrôler les ressources générées. A l’instar de certains pays de la périphérie, en Haïti le fait d’être femme rend plus difficile l’accès aux soins, à l’éducation, au crédit, à l’autonomie et au progrès social. Ces différents éléments couplés au taux élevé des familles monoparentales, dont la grande majorité avec des femmes cheffes de ménage, contribuent à augmenter la charge des femmes.


Face à cette situation, la MISSEH conformément à sa mission travaille à l’autonomisation des femmes vulnérables de Balan par la mise en commun de leurs efforts à travers les mutuelles de solidarité


La mutuelle de solidarité (MUSO) est un outil de financement populaire de proximité, simple, souple, elle fait référence à un groupe de personnes d’une même localité, partageant les mêmes intérêts, qui s’unisse pour répondre aux problèmes que confrontent ses membres, et du même coup participe au développement de leur zone.  Elle se donne comme grands objectifs de donner des services financiers adaptés aux couches desservies, de développer des projets communs viables pour l’amélioration de la qualité de vie de ses membres.
La MISSEH a favorisé la relance des activités productives de 200 cheffes de ménage par un appui en semences maraichères (aubergine, tomate, poivron, oignon, chou et autres légumes locaux) et outils agricoles (pioche, houe et machette).


L'importance de ce type de production est double. Tout d'abord, les fruits et légumes sont une source importante de vitamines et de minéraux. Deuxièmement, elles vendent souvent une production excédentaire afin de générer des liquidités pour d'autres biens et services nécessaires

Production de plantules

MISSEH à développer des pépinières d’arbres fruitiers et forestiers pour non seulement contribuer à la couverture végétale, adresser la réhabilitation environnementale mais également contribuer à l’économie à long terme. Plus de 125,000 plantules sont produites - des vergers de papaye, cerises - agrumes, des lots boisés sont mis en place au niveau des parcelles des bénéficiaires.

© 2015 MISSEH. Tous droits réservés.

Site réalisé par Concept Event Master

Artwork: Max Ferlor Jean